Les meilleures opportunités d'investissement dans les domaines des matières premières et des technologies.

Pourquoi investir d’urgence dans les Matières Premières ?

Le monde a en permanence besoin de matières premières et sans matières premières, il n'y a pas d'économie.Au fil des siècles, c’est un secteur qui a connu une activité cyclique et aujourd’hui nous sommes au début d’un nouveau « super cycle » :

Ces cycles se produisent de la façon suivante :

Lorsque le prix des matières premières est élevé, cela va attirer de nombreux nouveaux investissements, notamment pour l’exploration et l’extraction de ces matières.

Ces investissements vont permettre un accroissement de la production et des stocks et vont donc créer une offre excédentaire qui va impacter les prix à la baisse.

Par la suite, il faudra de nombreuses années pour absorber cette offre excédentaire et le cours des matières premières va rester à des niveaux particulièrement bas pendant cette période.

Cependant, le meilleur remède à la faiblesse des prix des matières premières est ... la faiblesse des prix des matières premières elle-même.

En effet, après de nombreuses années de sous-investissement, des pénuries vont apparaitre et les prix vont alors enfin repartir à la hausse, créant ainsi un nouveau « super-cycle ».

Un cycle qui peut permettre à un investisseur de gagner beaucoup d'argent!

Aujourd'hui, nous sommes au début du 8ème cycle, en 227 ans ... un formidable cycle ascendant !

 

Il est intéressant d’observer que tous les hauts de cycle du prix des matières premières se sont terminés par une guerre, alors que tous les bas de cycle se sont terminés par une dépression économique.

L’actuelle dépression économique s'appelle la pandémie du COVID-19.

Nous pouvons donc nous préparer à un nouveau cycle haussier qui pourrait durer des années, voire des décennies.

Et pour maximiser ses profits... il vaut mieux investir au démarrage du cycle !

C'est le moment d’investir ! Car il y a un sous-investissement dans le secteur matières premières.

La dernière période « faste » des matières premières a débuté au début de ce siècle. Elle était en grande partie liée au besoin considérable de la Chine pour les matières premières, suite à son adhésion à l'Organisation Mondiale du Commerce. Mais cette situation s’est interrompue avec le crash de 2008, en raison d'un surinvestissement.

Depuis lors, le prix des matières premières a connu une orientation à la baisse... tout comme les investissements dans le secteur.

 

Les investissements privés dans le secteur minier américain n'ont jamais été aussi faible et la pandémie du COVID a encore accéléré ce processus. De plus, les mines non rentables sont restées fermées et les nouveaux projets d’extraction ont été reportés.
Alors que l'économie mondiale redémarre actuellement et menace même de surchauffe, des pénuries de matières premières apparaissent et augmentent même de jour en jour.

Wall Street a déjà réagi ! mais les investisseurs indépendants ne se sont pas encore réveillés…

Là où il y a (beaucoup) d'argent à gagner, il est certain que Wall Street va s’y intéresser. Pour gagner de l’argent, il faut suivre l'argent. De plus en plus de grandes banques voient le potentiel de ce nouveau marché haussier. C'est le modeste investisseur indépendant qui risque d'être à nouveau lésé…

 

.
Macro Kolanovic (le Gandalf de Wall Street) prédit un nouveau « super-cycle » dont les catalyseurs seront les suivants :
• La réouverture de l'économie après la pandémie
• Un retour vers « les années folles », après la dépression
• La fin de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine
• L’inflation par une création monétaire sans limite
• La stimulation fiscale et monétaire
• La promotion des travaux d'infrastructure
• L'essor des batteries pour un « monde vert »
• L’affaiblissement du dollar américain

Selon Goldman Sachs, le prochain marché haussier des matières premières sera principalement alimenté par une demande accrue.

 

Il y a de nombreuses mesures de relance en Europe et aux États-Unis qui encouragent les dépenses. Et beaucoup de ces dépenses vont impliquer l’utilisation de matières premières…

"À l'horizon 2021, le vaccin crée une reprise en forme de V.… mais au-delà, nous pensons que c'est le début d'un marché haussier structurel, non seulement pour le pétrole, mais aussi pour l'ensemble des matières premières".

Alors que la reprise économique après la crise de 2008 - 2009 était principalement axée sur la situation financière du monde, elle le sera désormais sur la situation sociale. En d'autres termes : axée sur la croissance économique !

Inflation

La dernière fois que le monde a dû faire face à l'inflation, c'était dans les années 1980. Le mot "inflation" et son impact semblent avoir complètement disparu des marchés.
Personne ne souhaite revenir à cette période, mais il y a des signes clairs qui montrent que nous assistons à une reprise forte de l'inflation :

Ceux qui pensent que seul le prix du pétrole a fortement augmenté, n’ont pas vu que dans l’ensemble, tous les prix des produits de base sont à la hausse, du bois au maïs en passant par le minerai de fer.

En période d'inflation, il est donc important d'investir dans des "biens durables". Les matières premières et les métaux précieux constituent la meilleure protection contre l'inflation.

Les matières premières ont un bêta de 4 par rapport à l'inflation.

Autrement dit, lorsque l'inflation augmente de 1 %, les matières premières augmentent de 4 %. Et dans le cas présent, les entreprises du secteur vont connaitre une progression de leur valorisation bien plus importante. En période de hausse et de forte inflation, tout investisseur devrait prévoir une exposition au secteur des matières premières dans son portefeuille.

Ces actions sont indispensables.

Sous-estimation historique du marché boursier

Les matières premières n'ont JAMAIS été aussi bon marché qu'aujourd'hui par rapport aux actions cotées en bourse.
C'est un cas extrême d'opportunité.

 

La combinaison de l'inflation, de la rareté, de la demande croissante et de la sous-évaluation, fait des matières premières l'un des investissements les plus intéressants de ces dernières décennies.

Les investisseurs qui n'ont pas de matières premières dans leur portefeuille le regretteront vivement dans les années à venir.
Cependant, investir dans une matière première n'est pas simple.

Il est exclu de garder quelques tonnes de cuivre, de zinc ou de minerai de fer dans sa cave en attendant une hausse des prix.
Mais, avec notre rapport sur les Matières Premières, Smart Invest vous aide à choisir les meilleures opportunités dans le secteur.

Pourquoi investir dans les matières premières MAINTENANT ?

Les matières premières sont les éléments de base de l'économie. Certaines évolutions technologiques majeures vont consommer de plus en plus de matières premières dans les années à venir:

  • le déploiement de la 5G
  • les véhicules électriques
  • l'automatisation des processus de production
  • augmentation de l'électricité verte
  • ...

L'investisseur astucieux se projette dans l'avenir et constate que nombre de ces évolutions nécessiteront davantage de cuivre, d’argent, de zinc, d’étain, etc.

La voiture électrique nécessite à elle seule trois fois plus de cuivre que la voiture à combustion actuelle !

Le niveau de vie en Chine et en Inde, avec des populations de 1,7 milliard d'habitants, augmente également rapidement.

Et le besoin de matières premières dans ces pays est loin d'être terminée !

Quelles sont les matières premières intéressantes à court terme (et pourquoi) ?

Le cuivre reste la matière première de base de notre économie.
Travaux d'infrastructure, véhicules électriques, éoliennes et panneaux solaires, ... Ils utilisent tous du cuivre.

Si le cuivre est appelé "Dr. Copper", c’est qu’il a toujours été un très bon indicateur de la direction de l'économie mondiale.

Le prix du cuivre a totalement bondi ces derniers mois.

L'étain, comme nous l'avons déjà mentionné dans l’un de nos rapport, est dans une situation précaire.

Avec une offre réduite et ancienne, cette matière ne semble pas prête pour répondre à une prochaine demande supplémentaire massive, demande créée par la fabrication de puces, déjà si recherchées et dans le monde entier.

Certaines des plus grandes multinationales ont récemment déclaré vouloir investir au moins 100 milliards de dollars dans de nouvelles usines de production de puces.

La soudure des puces requiert actuellement 50 % de l'étain extrait annuellement dans le monde.

Le prix de l'étain a également grimpé comme une fusée.

Les éléments à prendre en compte dans la sélection des actions de Matières Premières ?

Voici quelques questions à se poser avant d’investir:

  • Quelle est la vision et le track-record du management?
  • Comment l’entreprise compte-t-elle financer ses programmes d’exploration, année après année ?
  • Quelle est la situation géographique des projets ?
  • Quelles sont les relations avec les administrations locales et la communauté locale?
  • Quel est le potentiel de la société minière si elle trouve ce qu’elle cherchait ?
  • Qui sont les autres investisseurs ?
  • Est-ce que la valorisation actuelle est assez intéressante par rapport au potentiel ?
  •  ...

La liste est longue et chaque élément peut représenter une information pertinente pour analyser le risque.

C’est notre métier et notre passion de passer notre temps à étudier tous ces éléments, avant de faire nos recommandations d’achat (ou de vente), mais aussi à suivre ces entreprises dans le temps afin d’avoir l’information de première main qui vous permettra de faire le bon investissement, au bon moment.

A votre réussite !

L’équipe de Smart Invest Finance

Retour haut de page